Ecomapping, qu’est ce que c’est ?

Ecomapping, ou éco-carte, est un outil créatif qui aide les petites entreprises à mettre en place un système de gestion environnementale (SME), tel qu’ISO 14001 ou EMAS. Cet outil, visuel et pratique, aide les directeurs et employés de PME à analyser et gérer la performance environnementale de leur organisation.

L’objectif d’Ecomapping est de fournir aux entreprises et organisations de petites tailles un outil simple, visuel et gratuit pour analyser et gérer leur comportement environnemental. Il s’agit de réaliser un plan du site d’une organisation (par exemple : un atelier, un bureau, un centre de loisir…) qui permettra d’y comprendre la situation environnementale actuelle.

Ecomapping n’est pas un cadre unique, mais rentre dans un processus plus large qui aide à définir et mettre en avant les problèmes et questions en lien avec l’environnement et les actions prioritaires à mettre en place. Une fois complété, l’éco-carte peut servir de base à un système de management environnemental plus complet.

Ecomapping remplit plusieurs fonctions. Il est à la fois :

  • un répertoire reprenant les problèmes environnementaux au sein d’une organisation, mais aussi les bonnes pratiques;
  • une méthode systématique permettant de mener un état des lieux et des audits sur le site des organisations
  • un outil permettant l’implication et la participation des employés
  • un moyen facile de documenter et suivre les améliorations environnementales
  • un inventaire des petites actions positives et immédiates

Comment utiliser les Eco-cartes ?

Etant entendu que 80% des problèmes environnementaux sont liés à un lieu spécifique, créer des éco-cartes de l’organisation s’avère extrêmement utile pour montrer précisément à quelle nuisance environnementale l’organisation fait face et où s’est-elle produite.

Qu’avez-vous besoin comme…

  • outils : un plan détaillé de chaque étage ou… du papier A4 quadrillé et une photocopieuse !
  • temps : moins d’une heure par éco-carte (plan).

Quand utiliser Ecomapping ?

De préférence, à la fin de l’année financière. Mais, quoi qu’il arrive, quand vous débutez la mise en place de votre système de management environnemental.

A quelle fréquence les éco-cartes doivent ê tre misent à jour ? Les éco-cartes devront être réévaluées une fois par an au minimum et à chaque fois qu’un nouvel événement apparait (si l’organisation rénove son site ou si elle étend ou modifie ses activités). Cependant, le calendrier doit être défini en fonction de la nature des activités de l'organisation et le rythme naturel des activités.

Qui ?

Qui fait les éco-cartes ?

Les éco-cartes sont réalisées par le responsable environnement avec l’aide d’un consultant, sur la base d’entretiens avec l’équipe.

Qui utilise les éco-cartes ?

Les éco-cartes sont multi-usages. Elles peuvent être utilisées à différent moment de la mise en place du SME : état des lieux initial, formations, audits ou dans la communication interne ou externe.

            Comment ?

1.      Demander un plan du site ou en réaliser un.

Cette carte devra être recopiée (6 fois) et constituera la base du travail à réaliser. Les différentes pièces au sein de chaque étage devront apparaitre sur les cartes.

Les éco-cartes devront refléter la situation réelle : Elles devront être claires, reconnaissables etproportionnées. Elles seront également datées, identifiées et référencées.

Il est toujours utile d’inclure un ou plusieurs objets facilement reconnaissables pour pouvoir rapidement se situer sur la carte (ex : machines, boiler…)

 2.      Dessiner des symboles clairs.

En collaboration avec le responsable environnement, vous utiliserez vos propres symboles, mais en incluant au minimum les deux suivants :

  •   -          Les hachures : problèmes de faible importance (domaine à contrôler, problème à étudier)
  •   -          Les cercles : problèmes sérieux (stopper, action corrective immédiate)

Plus le problème sera sérieux, plus épais sera le cercle.

Vous pouvez également souligner l’existence des bonnes pratiques en utilisant diverses couleurs.

3.      En route pour les éco-cartes !

Utiliser une éco-carte par étape et faire le tour du site de l’organisation pour questionner l’équipe et enregistrer les problèmes (et bonnes pratiques).

Conseil : Afin de tout garder à l’esprit, de communiquer plus efficacement sur les résultats par la suite ou d’impacter l’évolution de la sensibilité environnementale des collaborateurs, prenez des photos !!

 4.      Reporter les données collectées sur les éco-cartes.

Vous avez maintenant des informations sur la source des impacts environnementaux de l’organisation :

  •   -          Une liste des nuisances et problèmes provenant des équipements et du fonctionnement
  •   -          Des informations fournissant un résumé de la situation actuelle

Vous avez collecté ces données au travers la formation et le processus d’évolution de la perception menant à l’engagement et à la participation de l’équipe.